Diversification alimentaire chez bébé, pas toujours facile

Panier de légumes: carootes, poireau, chou-fleurIl peut être très décourageant, en tant que parents, d’être confronté à un bébé qui refuse de manger au moment de la diversification alimentaire. Il est tout de même important de ne pas forcer son bébé et de le laisser découvrir l’alimentation par lui-même.

 

 

Manger sans se presser

Apprendre à prendre le temps de manger est essentiel pour l’équilibre, le calme et la bonne digestion de toute personne. Et cela commence dès le plus jeune âge. Il est donc préférable de ne pas forcer un bébé à manger, et en aucun cas de lui mettre la pression. Avec certains bébés, il s’agira de ne pas perdre patience car cela peut durer longtemps…
Il est conseillé de maintenir l’allaitement maternel le plus longtemps possible, car il aide aussi a priori l’enfant à apprécier plus facilement fruits et légumes. Ceux-ci sont à intégrer séparément dans un premier temps pour que bébé découvre chaque goût et texture.
Certains enfants sont plus capricieux que d’autres, il s’agira de ne pas capituler mais de proposer à nouveau plusieurs fois sur plusieurs semaines le même aliment, sans forcer mais en réessayant toujours. La persévérance des parents est la clé, ne désespérez pas si votre enfant refuse de manger, vous risquez plus de le bloquer qu’autre chose, et le temps où il mangera arrivera bien à un moment donné.

Une découverte des 5 sens à travers l’alimentation

Manger ne fait pas que travailler le sens gustatif et à travers son alimentation, bébé pourra développer tous ses sens, d’où l’importance de ne pas lui donner que la cuillère mais le laisser aussi, dès 8 mois, attraper les aliments et les mener lui-même à sa bouche. Pas facile dans un premier temps de la viser et d’enfourner quoi que ce soit dedans, mais cela permettra au bébé d’être plus vite plus débrouillard et d’avoir plus de sensations. S’il en met partout sauf dans la bouche, il fait tout de même travailler les sens olfactif et sensoriel. Et le plaisir est plus grand quand on mange avec les doigts ! Bébé prend conscience de la texture et de l’odeur de chaque aliment. Il fait également travailler l’ouïe en suçant, aspirant, mâchant, et la vue bien sûr puisqu’il observe les aliments pour les attraper.
Certes, bébé sera au tout début très sale, mais c’est comme ça qu’il pourra aussi apprendre plus rapidement la propreté. Cette idée de l’alimentation autonome s’applique aux bébés curieux et attirés par la nourriture, car ceux qui n’ont pas la démarche de manger par eux-mêmes ont le risque de ne rien manger…

Image: Fotolia, 31957834, korb – suppengemüse, alex

 Similar Posts: